Des chercheurs américains travaillent à la mise au point d’une nouvelle forme d’immunothérapie pour traiter plus efficacement divers cancers. L’approche, actuellement testée sur des souris, s’apparente à un vaccin anti-cancer injecté à l’intérieur même d’une tumeur. Les résultats obtenus sont particulièrement encourageants car les chercheurs parviennent à détruire la tumeur initiale, mais également ses métastases, tout en ne développant que très peu d’effets secondaires.

Commentaires de la Fondation contre le Cancer

En cancérologie, l’immunothérapie a le vent en poupe ces dernières années avec, à la clé, de beaux succès (mélanomes métastasés, certains cancers du poumon et du rein). Ces traitements ne sont toutefois pas dénués d’effets secondaires parfois importants.

L’étude qui attire aujourd’hui particulièrement notre attention est celle conduite par un groupe de chercheurs américains (Université de Stanford) sous la direction du Professeur Ronald Levy.

Leur approche s’est avérée particulièrement originale puisqu’ils ont injecté deux substances stimulant l’immunité  directement dans la tumeur de souris atteintes de lymphome. Résultat : sur 90 souris traitées, 87 ont présenté une disparition complète de la tumeur visée, mais également de celles qui s’étaient développées à distance du site initial (métastases).

Ce succès expérimental s’explique par le mode d’action des deux substances en question, à savoir la stimulation des lymphocytes T mis en sommeil au sein de la tumeur et réactivés par l’injection de faibles doses de cette forme de vaccin anti-cancer. Autre avantage : cette approche ne semble induire que très peu d’effets secondaires chez les animaux traités.

Ces résultats encourageants ont poussé les chercheurs à proposer de tester ce vaccin anti-cancer chez l’homme. Dans ce contexte, un premier essai clinique sera lancé prochainement auprès d’une quinzaine de patients atteints d’un lymphome de bas-grade. Les premiers résultats seront alors attendus avec impatience. S’ils s’avèrent positifs, cela ouvrirait en effet une nouvelle voie de traitements plus efficaces et respectant mieux la qualité de vie des malades.

L’immunothérapie n’a probablement pas fini de nous étonner et d’offrir de nouveaux espoirs aux patients atteints de cancer.

Source : https://www.cancer.be/nouvelles/vaccin-contre-le-cancer-de-nouvelles-avanc-es