[Article à découvrir en intégralité sur le site Le Soir en cliquant ici.]

Durant deux jours, le gouvernement finlandais, dans son rôle de président du Conseil de l’Union européenne, a invité le gratin à se pencher sur un paradoxe : le vieillissement va entraîner une explosion de coûts, notamment de sécurité sociale, mais représente aussi un formidable marché, car les plus âgés restent des consommateurs et ont parfois accumulés des réserves qu’ils dépensent à cette période de leur vie […].